(Site de la guilde brakmarienne RP de Jiva)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Renaissance.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sir Mardick
L'Ombre des Mers
avatar

Nombre de messages : 1
Localisation : Au Cénacle.
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Renaissance.   Lun 11 Juin - 14:26

Noir. Il faisait noir.. Soudain, de la lumière vint aveugler les orbites vides d'un squelette enterré. Quelques minutes de plus suffirent à déterrer l'intégralité du corps calcite. Des chafers d'élites ont surpris des bruits illicites, ils craignent secrètement la profanation d'une tombe. Nous sommes dans la zone des premières tombes de l'actuelle Brakmar..
- Click clack cliiiick !! (Halte là !) caquette le cheffer de service.
Aucune réponse, seulement deux yeux rouges jaunes luisants s'ouvrent, et en un instant les chaffers disparaissent dans un bruit sonnant d'os cliquetant.
Un vent brûlant balaya le cimetière, et un chant obscur remplaça le silence glacé du cimetière des torturés. Le squelette, apparament celui d'un disciple d'osamodas, fut agité de spasmes, et en une heure seulement, un osamodas vivant se tenait à la place du squelette, un tofu dans les bras. Reprenant ses esprits, l'osamodas regarda autour de lui et fut pris de panique lorsqu'il réalisa que quelqu'un se tenait devant lui. Les yeux clos, la posture altière.. Il connaissait cette personne, et son sang neuf ne fit qu'un tour.
- Général Aioria, souffla-t-il. En quelle année sommes nous?
- En l'an 636, Mardick. Ravis de savoir que le processus de résurection s'est bien passé.
- Je vois .. Pourquoi m'avez vous..
- Chaque choses en son temps, chaque chose en son temps.. Le Cénacle a besoin de toi. Lève toi, et marche, Mardick, Ombre des Mers.
A ces mots, l'Ombre de Lave disparue, laissant seul l'osa, plein de terre, serrant le coeur battant un tofu dans les bras. Le Cénacle avait besoin de lui? Qu'était il donc arrivé à son enfant? Ombre première, il avait été récussité contre son grès.. Il pouvait se suicider dans l'instant, pour retourner à l'état de poussière qu'il était jusqu'à présent, mais l'Ombre de Lave n'avait pas risqué de le réveiller pour rien. Il remarqua une pile d'os fumants à ses côtés, et un sourire timide s'afficha sur son visage..
- Brakmar, ma chérie.. Je te retrouve après tant d'années..
Puis l'osamodas disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Renaissance.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Assemblée de l'Ombre :: L'Assemblée de l'Ombre :: Les Stèles du Cénacle (public)-
Sauter vers: